Biolib

Politique qualité

Depuis sa création et au travers de son évolution, le laboratoire Biolib a toujours cherché à apporter à ses clients un service fiable et de qualité.

La Direction s’engage à respecter les exigences règlementaires et normatives (Norme 15189 en vigueur notamment) et les bonnes pratiques professionnelles.

Les objectifs qualités, revus chaque année et édictés par la direction sont mis en application sur l’ensemble des sites ; pour 2021, ces derniers sont les suivants : • Acquérir un logiciel qualité pour y intégrer notre base documentaire afin d’en faciliter sa gestion. • Satisfaire nos clients en prenant compte les retours d’informations issues des enquêtes de satisfaction et des réclamations. • Garantir un rendu de résultats justes et fiables de par la participation aux programmes d’évaluation externe de la qualité pour nos examens.

Ainsi, l’implication de tous les membres du personnel du laboratoire est indispensable à l’atteinte des objectifs qualité. Cette implication est fondée sur une bonne intégration de chaque membre du personnel, d’une formation garantissant une prise de poste optimale, d’une habilitation et d’un maintien de compétence assurés, d’une formation continue proposée.

Accréditation

Lire plus

Le laboratoire Biolib-Unilabs réitère son engagement à poursuivre sa démarche qualité ayant abouti à son accréditation selon la Norme NF EN ISO 15189 (accréditation N°8-2090 : liste des sites et portées disponibles sur le site www.cofrac.fr). Le labor​atoire n'autorise pas ses clients à utiliser la marque d'accréditation.

La Cellule Qualité

Une "Cellule Qualité" soutient et coordonne le travail quotidien de chaque membre du personnel de notre laboratoire, de chaque service et de chaque pôle. Elle veille également à l'application de notre politique qualité par l'ensemble du personnel et en poursuivant notre démarche d'amélioration continue de la qualité.

Un « Système Management Qualité » a été défini par la direction. Il est basé sur l’engagement d’amélioration continue, fondé sur les axes suivants :

  • La formation et le suivi d’un personnel hautement qualifié.
  • La surveillance des qualités analytiques avec la mise en place de contrôles de qualité internes (intra laboratoire) et externes (inter laboratoire).
  • La maintenance des outils d’analyses.
  • La métrologie du matériel technique.
  • La traçabilité totale des dossiers depuis l’accueil du patient ou la réception du prélèvement jusqu’à la diffusion des résultats.
  • La qualité des délais et services.
  • La sécurité de tout le personnel du laboratoire.
  • La satisfaction des patients et des prescripteurs avec lesquels nous collaborons.

Vos interlocuteurs

Les responsables qualité : M F. Saint-Pierre, responsable qualité et Mme S. Marchand, ingénieure qualité.

Formation continue

La Direction du laboratoire BIOLIB a mis en place un plan de formation continue annuel destiné aux salariés ainsi qu’aux dirigeants.

Ce plan a pour objectif :

  • De faire une mise au point des acquis.
  • De développer des compétences.
  • De faire acquérir de nouveaux savoirs aux biologistes et à l’ensemble du personnel du laboratoire.

Lire plus

Hygiène et Sécurité

  • AES - Accident avec Exposition au Sang

Il est défini par toute exposition avec du sang ou un liquide biologique potentiellement contaminé. Il peut se produire par piqûre, coupure, ou par projection sur une peau lésée ou des muqueuses.

La principale mesure préventive est de ne jamais recapuchonner l’aiguille après un prélèvement sanguin. Ainsi le personnel réceptionnant les prélèvements ne sera pas être en contact avec des aiguilles décapuchonnées et souillées.

Le non respect de l’élimination des DASRI expose le personnel du laboratoire ou tout autre personne impliquée dans la prise en charge du prélèvement (famille, coursier) à un risque d’AES et constitue une non conformité MAJEURE.

  • Que faut-il faire en cas d'AES ?
  1. Interrompre le soin ou l’acte en cours dès que possible.

  2. Soins locaux immédiats : Ne jamais faire saigner car cela aggrave la lésion provoquée par l'accident Nettoyer immédiatement la plaie à l’eau courante avec du savon, rincer abondamment. Appliquer par contact de minimum 10 minutes un antiseptique comme du DAKIN, éventuellement de l’eau de javel à 9° diluée au 1/10 ou à défaut tout autre antiseptique (iodé, alcool à 70°, chlorhexidine). En cas de projection sur les muqueuses, en particulier au niveau de la conjonctive : rincer abondamment avec un soluté physiologique ou à l’eau au moins 10 minutes.

  3. Evaluer, si possible, le risque infectieux sur le patient source, avec son accord (utiliser le formulaire mis à votre disposition). Faire une demande de prescription auprès de son médecin traitant.

  4. Contacter immédiatement le service des Maladies infectieuses de l’hôpital (05-57-55-16-27) afin d’évaluer le risque de contamination, sachant que la prophylaxie VIH doit intervenir de façon optimale dans les 4 heures et au plus tard 48 heures après l’accident. Transmettre le prélèvement du patient avec son formulaire d’accord.

  5. Dans les 24 heures faire établir un certificat médical initial afin d’obtenir la prise en charge au titre d’un accident du travail. Déclarer l’accident du travail dans les 48 heures, selon la procédure dépendant de votre statut professionnel (employé ou professionnel libéral).

  • Principales causes d'erreur pouvant provoquer un AES Aiguilles souillées dans les boîtes de transport. Récipients mal rebouchés : Défaut d’hygiène, risque de renversement. Utilisation de poubelle non adaptée : Risque de perforation.

  • DASRI - Déchets d'Activités de Soins à Risques Infectieux

La gestion et l’élimination des déchets à risque infectieux (DASRI) doivent être assurées par le préleveur conformément à la législation et à la réglementation en vigueur. « Tout producteur de déchet est responsable de l’élimination des déchets qu’il produit » décret n°97-1048 du 6 novembre 1997.

Les DASRI doivent être placés dans des poubelles adaptées dès la fin de l’acte.

Les emballages des DASRI sont à usage unique. Ces emballages doivent pouvoir être fermés temporairement en cours d’utilisation et doivent être fermés définitivement avant leur enlèvement.

Un arrêté du 24/11/2003 modifié et différentes normes précisent les caractéristiques de chaque emballage.

De façon générale, ces emballages doivent être résistants imperméables, et porter le symbole «danger biologique».

Lire plus

page decoration